Nos positions

Position de la FIHOQ sur la saisonnalité

La FIHOQ entérine les recommandations émanant du colloque et des travaux du Chantier sur la saisonnalité

Les 12 recommandations

1. Déterminer des critères et en faire l’analyse, pour permettre de démontrer l’importance économique, sociale et environnementale de l’activité saisonnière.

2. Diffuser de manière concertée auprès des instances gouvernementales (gouvernements provincial et fédéral), ainsi que de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) les résultats du Chantier sur la saisonnalité, et que soit favorisée la concertation des ministères concernés: Agriculture Pêcheries et Alimentation, Ressources naturelles, Tourisme, Emploi, Travail, Régions, Finances et Économie, Éducation, Ressources Humaines et Développement des compétences Canada, etc.

3. Réaliser auprès de différents publics (gouvernements, milieux économiques, relève, grand public), des activités de communication en vue de susciter de l’intérêt, de la curiosité, de la fierté et une reconnaissance des secteurs saisonniers.

4. Adopter une politique de la saisonnalité qui serait incluse dans les orientations des deux paliers de gouvernement, et qui permettrait d’adapter les lois, règlements et programmes aux réalités des secteurs saisonniers.

5. Que les secteurs qui embauchent de la main-d’oeuvre sur une base saisonnière reçoivent l’attribution d’une désignation saisonnière; cette désignation tiendra compte des particularités des sous-secteurs et de leurs activités.

6. Définir le statut de travailleur saisonnier de façon détaillée et reconnu par le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial, en tenant compte en particulier du métier occupé, de l’expertise requise, de la récurrence de son exercice, et de l’importance du maintien du lien d’emploi.

7. Considérer les emplois saisonniers comme des emplois convenables par le gouvernement fédéral et que le programme d’assurance-emploi soit ajusté pour respecter le maintien du lien d’emploi en acceptant le retour du travailleur à son métier sans pénalité.

8. Donner accès à la formation continue sans pénalité aux travailleurs saisonniers disposant d’une date de rappel.

9. permettre aux entreprises saisonnières et aux travailleurs qui le désirent l’étalement des heures de travail;

10. Fournir aux entreprises saisonnières l’accès au paiement hebdomadaire des vacances.

11. Soutenir les entreprises saisonnières dans la mise en place de mesures de diversification des activités pour prolonger les périodes d’opération.

12. Supporter les entreprises saisonnières dans la mise en place de mesures ou projets locaux ou régionaux visant le repérage ou le jumelage des activités contra-cycliques, qu’elles soient intra ou intersectorielles.

Ces recommandations ont aussi été entérinées par les 4 autres comités sectoriels participant au Chantier : tourisme, aménagement forestier, agriculture, et transformation alimentaire).

Retour

Accueil » Nos positions » Position de la FIHOQ sur la saisonnalité