presse

Communiqué de presse Retour

11 Février 2013

Les végétaux d’ornement essentiels au bien-être de notre société

Saint-Hyacinthe, le 11 février 2013 – Au-delà de la beauté et de l’embellissement qu’ils procurent, les végétaux d’ornement jouent plusieurs rôles essentiels au bien-être de notre société : environnemental, social, de santé publique et économique.

De nombreuses études, dont plus de 160 ont fait l’objet d’une Revue de la littérature sur les bienfaits des produits de l’horticulture ornementale sur la santé et l’environnement (disponible sur le [www.fihoq.qc.ca]), produite par le George Morris Centre, ont démontré l’importance des bienfaits des espaces verts et des végétaux d’ornement sur la qualité de vie.

Au plan environnemental, les végétaux d’ornement et les espaces verts sont des outils indispensables dans la lutte aux changements climatiques et aux îlots de chaleur, dans la gestion des eaux pluviales, etc. Ce sont de véritables usines naturelles qui produisent l’oxygène, séquestrent le carbone, absorbent la pollution atmosphérique, améliorent la qualité de l’air, régulent la température, humidifient l’air, préservent et améliorent la ressource en eau, freinent l’érosion des sols, protègent la diversité biologique, etc.

Sur le plan de la santé physique et mentale des humains, les végétaux d’ornement et les espaces verts procurent des bienfaits, notamment par la réduction du temps de convalescence, l’accroissement de la concentration en milieu de travail, la diminution du stress, et l’augmentation du sentiment de bonheur et de bien-être.

Dans les faits, de nombreuses études scientifiques menées à travers le monde démontrent le rôle essentiel des végétaux d’ornement au bien-être des citoyens et de la collectivité, et il est important d’en tenir compte dans la révision du Code de gestion des pesticides du Québec.

C’est dans cette optique que la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) a collaboré étroitement avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec (MDDEFP), Équiterre et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) au comité de travail sur la révision du Code de gestion des pesticides, relativement au volet des espaces verts. La Fédération partage tout à fait l’objectif général de resserrement du Code de gestion des pesticides, mais craint qu’on aille trop loin au détriment du patrimoine vert urbain. La FIHOQ a fait valoir l’importance que les professionnels de l’horticulture ornementale disposent de produits à risque minimal pour maintenir en santé les espaces verts dans les milieux urbains, afin que ceux-ci continuent d’apporter leurs nombreuses contributions positives en termes d’environnement, de santé publique et de cohésion sociale à la société québécoise.

C’est en préconisant une vision de développement durable et d’équilibre entre les nombreux bienfaits que procurent les végétaux d’ornement et la capacité de maintenir l’intégrité des espaces verts, notamment par l’accès à des produits à risque réduit pour la santé et l’environnement, que la FIHOQ a collaboré au processus mis en place par le MDDEFP. La FIHOQ considère qu’une telle vision fera du Québec un leader en termes de gestion des pesticides au Canada.

Rappelons que la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) a pour mission de représenter, défendre et promouvoir l’industrie de l’horticulture ornementale, et d’en assurer la croissance dans une perspective de développement durable.

La Fédération est la porte-parole et la référence en matière d’horticulture ornementale au Québec, tant auprès du grand public et des médias que des différentes instances gouvernementales : fédérales, provinciales et municipales.

– 30 –

Source et information:
Luce Daigneault, M. Sc., agr.
Directrice générale
Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ)
450 774-2228
[luce.daigneault@fihoq.qc.ca]

Le communiqué en format pdf

Retour à la liste des communiqués

Accueil » presse » Les végétaux d’ornement essentiels au bien-être de notre société