Professionnel

Ressources humaines et main-d’œuvre

Main-d’œuvre: groupe de travail de la TRCVH

Ce groupe de travail a pour mandat d’analyser les enjeux communs aux différents sous-secteurs de l’horticulture et de proposer des solutions collectives à ces défis en matière de main-d’œuvre.

Placé sous l’égide de la Table ronde de la chaîne de valeur de l’horticulture, il fait suite au forum pancanadien en 2010 sur les enjeux spécifiques à la main-d’œuvre en horticulture, où cinq axes stratégiques ont été ciblés :

  • la promotion du secteur et des carrières
  • la gestion des ressources humaines et les compétences techniques au sein du secteur
  • les politiques gouvernementales et la législation en lien avec la main-d’œuvre et le travail
  • l’innovation
  • la saisonnalité des emplois

Quatre comités, se rapportant au groupe de travail sur la main-d’œuvre de la TRCVH, ont alors été formés en lien avec chacun des quatre premiers enjeux. L’enjeu de la saisonnalité, dont la stratégie vise à influencer le développement d’une politique reconnaissant le travail saisonnier au Canada, est traité à l’intérieur de chacun de ces dossiers.

a) Comité sur la Promotion du secteur et des carrières en horticulture

Ce comité a comme objectifs :

  • effectuer des recherches sectorielles pour mieux faire connaître la contribution du secteur à l’économie, l’environnement, la santé et l’emploi dans le but de sensibiliser le gouvernement, les consommateurs et les travailleurs;
  • élaborer un plan marketing visant à recruter et maintenir en poste les effectifs;
  • créer un programme de dynamique de la vie pour rehausser l’expérience des travailleurs étrangers et de la collectivité.

Ce comité a réalisé une enquête destinée aux conseillers et aux professionnels de l’emploi sur leur perception des carrières en horticulture et sur leurs besoins en termes d’information, d’outils, etc. Suite à des constats de cette enquête, le comité travaille sur la faisabilité de développer un site internet faisant la promotion des «carrières en horticulture».

b) Comité Compétences en gestion et techniques

Ce comité a comme objectifs :

  • d’évaluer la disponibilité actuelle d’outils et de ressources de perfectionnement des compétences, et déterminer les possibilités de multiplier les candidatures dans le secteur horticole;
  • de créer un outil ou un gabarit de RH du style « Par où commencer » qui serait donné à des groupes ou associations pour distribution à leurs membres;
  • de rassembler des études de cas auprès de la chaîne de valeur, qui seraient utilisées dans le cadre d’ateliers de formation et de perfectionnement.

Ce comité a réalisé une étude visant à évaluer les compétences requises en horticulture, les programmes de formation initiale et continue offerts par les instituts d’enseignement, les associations et les organismes du milieu, et les écarts entre l’offre de formations et les besoins en termes de compétences requises.

Une enquête visant à valider les recommandations émises à la suite de l’étude sur l’identification des écarts entre l’offre de formation et les besoins sectoriels identifiés est en phase de développement.

c) Comité sur l’Innovation

Ce comité a comme objectifs :

  • recueillir des résultats de recherches internationales et des données statistiques qui permettront de procéder à des analyses comparatives sur les technologies novatrices, la mécanisation et les pratiques de gestion perfectionnées;
  • une fois les analyses comparatives terminées, élaborer un plan d’action stratégique, pris en charge par l’industrie, visant l’innovation d’un produit donné;
  • trouver des « centres d’excellence » pour mettre en œuvre le plan d’action stratégique, et soutenir l’innovation et le transfert de technologies vers des marchandises.

Le comité a réalisé une enquête en ligne auprès des entreprises de la filière horticole afin d’identifier des technologies innovatrices actuellement utilisées afin de minimiser les coûts de main-d’œuvre en production, transformation, commercialisation, services, etc.

d) Comité sur les Politiques gouvernementales à vocation réglementaire

Ce comité a comme objectifs :

  • établir un inventaire des enjeux relatifs aux politiques gouvernementales à vocation réglementaire qui touchent la question des RH dans le secteur horticole;
  • offrir un atelier destiné à l’industrie et au gouvernement pour traiter de questions liées aux politiques et à la réglementation des gouvernements fédéral et provinciaux.

Le comité Politiques gouvernementales et Législations du travail étudie les enjeux relatifs aux programmes et politiques du gouvernement en lien avec la question de la main-d’œuvre et du travail en horticulture au Canada.

Le comité vient de terminer la supervision de la réalisation d’une étude visant à établir un inventaire et obtenir des informations détaillées sur les législations du travail applicables à la main-d’œuvre et aux entreprises en horticulture au Canada. Les résultats de cette étude permettront d’identifier les problématiques au niveau de la législation et d’établir des stratégies pour qu’à long terme, les politiques et programmes gouvernementaux en lien avec les ressources humaines soient synchronisés avec les besoins du secteur canadien de l’horticulture.

Les bénéfices pour votre entreprise

  • Analyse des enjeux communs de main-d’œuvre aux différents sous-secteurs de l’horticulture.
  • Proposition de solutions collectives à ces enjeux en matière de main-d’œuvre.

Données complémentaires

Accueil » Professionnel » Ressources humaines et main-d’œuvre » Main-d’œuvre: groupe de travail de la TRCVH